Céline Nédélec

11 août 2022
Je veux manger sain : mode d’emploi

Les effets de mode de l’alimentation

Le manger sain n’a rien de nouveau : de tout temps l’alimentation est pour l’homme une manière de garder ou retrouver sa santé, Hippocrate disait déjà : que ton aliment soit ton médicament ! Simplement ces dernières années nous avons vu une évolution sur le bon et le mauvais manger : les laitages avant obligatoires dans un régime équilibré sont maintenant de plus en plus remis en cause par les nutritionnistes et des études scientifiques, il en va de même pour la viande : celle-ci avant s’invitait à tous les repas, maintenant nous voyions qu’un excès de sa consommation génère des problèmes de santé. Je traiterai ces 2 points en profondeur dans un autre article : là je veux vous présenter les règles de base pour initier une alimentation saine.

C’est quoi manger sain ?

Que veut dire manger sainement ? Pour moi le manger sain s’articule autour de 2 axes principaux : le premier est de maximiser l’apport de bons nutriments nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme : Vitamines, minéraux, oligo- éléments, et nos précieux enzymes. Le but est donc de mettre du fioul dans la machine !

Ensuite le 2ème objectif est de limiter l’entrée de toxiques dans le corps : produits chimiques, additifs, colorants, sucres raffinés, graisses saturées… Bref : éviter de faire rouiller la machine. Lorsque nous absorbons tous ces toxiques dont le corps n’a pas besoin : celui-ci doit fournir un effort important afin de les évacuer de l’organisme, et lorsqu’il n’y arrive pas : ils vont rester dans l’organisme et c’est la naissance de nos colles et acides qui vont polluer notre organisme et freiner le fonctionnement optimal de notre corps.

Les bons et mauvais aliments

Maximiser les bons aliments !

Les fruits et Légumes : vos amis pour la vie ! Vos vous souvenez de la pub ? Et bien oui les fruits et légumes sont la base d’une alimentation saine. Vous y trouverez une grande quantité de bons nutriments (les vitamines, minéraux, oligo- éléments dont nous parlions ci-dessus). Manger des fruits et légumes de saison est la garantie de varier votre assiette naturellement (car oui disons-le : manger varié et sain peut devenir un vrai défi ). De plus en plus de commerces locaux basé sur ces circuits courts se développent dans nos régions et proposent des variétés de fruits et légumes. Pour vos menus et vos plats : basez-les sur le ou les légumes que vous souhaitez préparer et brodez autour avec les condiments ou accompagnement de votre choix. Manger des légumes va plus loin que les 3 feuilles de salades vertes qui accompagnent la quiche Lorraine 😉. 

Les noix et fruits secs : nos alliés ! Ils sont très riches en minéraux (notamment calcium, magnésium), invitez-les à votre table. On peut les intégrer au petit déjeuner ou au goûter. Mais attention à ne pas dépasser une poignée par jours, car ils sont aussi très gras et en dépassant ces doses ils pourraient surcharger votre foie.

Préférez les céréales complètes : blé complet, riz complet. Ceux-ci sont plus intéressants au niveau nutritionnel car plus riches en vitamines et minéraux. Ils ont aussi un indice glycémique plus bas que les céréales blanches.

Intégrez les légumineux : lentilles, pois chiche, haricots. Découvrez la variété de ces aliments. Ils sont riches en fibres, en protéines, en minéraux et très économiques. Ils peuvent remplacer aussi nos protéines animales (mais en compétant le repas avec une céréale afin de trouver les 8 acides aminées essentiels que nous trouvons naturellement dans la viande).

 

Les mauvais aliments : à supprimer ou limiter au maximum

Les plats préparés : ils sont généralement bourrés d’additifs, de colorants, de sel ou de sucres.

Les pâtes à tarte ou à pizza : Oui c’est sympa de faire des tartes maisons, mais ces produits déjà prêts contiennent des graisses saturées trans qui sont très nocives pour l’organisme (et à dose élevées augmentent les risques de cancer).

Limitez la consommation de sucre : j’entends par là les sucres rapides (bonbons, chocolats, confiserie, gâteaux, viennoiseries) mais aussi les sucres lents (pain, pâtes, et autres féculents). Trop de sucre augmente le risque de maladies inflammatoires, mais aussi de diabète ! 

Ma technique des 4 p :

Planification

Et oui manger sain ne s’improvise pas, il est important d’y dédier du temps et de l’énergie si vous voulez modifier votre alimentation de manière durable. Mon conseil est tout d’abord d’investir du temps dans la recherche de recettes saines basées sur les fruits et légumes. Soit en trouvant vos inspirations sur internet (les sites de recettes saines foisonnent sur le net), soit en achetant des livres. J’affectionne beaucoup cette 2ème option, j’aime le livre et aussi pour les recettes.

Mon plaisir : le samedi matin après un bon petit déjeuner , m’installer sur mon canapé, avec une tisane et je me plonge, avec mes bouquins, dans l’élaboration de mes recettes de la semaine. Je ne fais pas de menu détaillé, mais j’identifie 4 ou 5 plats qui me plaisent et je fais ensuite la précieuse liste de courses.

Pourquoi

Nous arrivons donc ici au pourquoi manger sains : pour garder ou retrouver la forme ? Eviter l’apparition de maladies ? Dans toutes étapes de votre recadrage alimentaire il est vital d’intégrer le POURQUOI.

Vous le faites pour vous, pour votre corps, pour votre santé. Il est important de le garder en tête à tout moment : vous mangez mieux pour votre santé ! Pour vous, pour votre corps. C’est manger en conscience ! Substituer un steak frite par une tarte aux légumes sera peut-être au début difficile, mais vous rendre ensuite compte des améliorations dans votre quotidien (digestion, sommeil, perte de poids) et ainsi vous pourrez continuer.

Plaisir

Et oui le manger sain est aussi très bon ! Il y a de nombreux aliments sains et savoureux : partez à leur découverte ! Mais gardez toujours en tête cette notion de plaisir, après manger une bonne assiette de crudités, finissez le repas avec une carrée de chocolat( noir) et faites-vous plaisir, récompensez-vous, aimez-vous !

Petits pas

Enfin le 4ème c’est allez-y petit à petit. Le bébé apprend à marcher au fil des semaines et des mois, c’est un pas après l’autre. Il en va de même avec le changement alimentaire : intégrez ces changements petit à petit, MAIS de manière durable !

Naturez-vous !

Céline

Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin

Partagez sur vos réseaux sociaux

Articles récents

Call Now ButtonAppelez-moi pour les détails !